Musculation : les protéines de riz aussi efficaces que le whey

Les sportifs qui prennent des protéines de riz gagnent autant de muscle et de puissance qu'avec du whey (lactosérum).

Les protéines du riz permettent de diminuer la part de graisse dans l’organisme, d’augmenter la masse musculaire, la puissance et la force, de manière comparable aux protéines de whey.

C’est le résultat d’une étude publiée par des chercheurs américains dans Nutrition Journal.


Les besoins en protéines de l’organisme s’élèvent à 0,8 g par kg de poids et par jour, ce qui correspond à 56 g de protéines pour un homme de 70 kg.

Les athlètes qui cherchent à augmenter leurs apports pour améliorer leurs performances ont le choix entre des protéines végétales (soja, riz…) ou animales, comme celles du petit-lait ou lactosérum, connu sous le nom anglo-saxon de whey chez les sportifs.

Les compléments hyperprotéinés sont particulièrement prisés des sportifs, notamment culturistes et sprinteurs.


Test

24 hommes, âgés en moyenne de 21 ans, et possédant une expérience de l’entraînement physique, ont été recrutés.

Ils ont été séparés en deux groupes, et ont consommé pendant les jours d’entraînement 48 g d’isolat de riz pour l’un des groupes ou 48 g de whey pour l’autre. Les participants s’entraînaient 3 jours par semaine pendant 8 semaines en suivant un programme à base d'exercices sur presses, d'haltères, d'extensions...

Les compléments étaient absorbés directement après l’exercice.

L’entraînement a pour effet d’augmenter la masse musculaire et donc la capacité physique.

Selon certains spécialistes, les apports protéiques devraient favoriser certains acides aminés.

En particulier, la leucine stimule la production de muscle et favorise la récupération après un effort.



Analyse

Les protéines issues de plantes contiennent généralement moins de leucine que les protéines animales.

Dans cette étude, les 48 g de protéines de riz contenaient 3,8 g de leucine, contre 5,5 g pour les protéines de whey.

Résultats : Les protéines de riz et de lactosérum ont toutes les deux amélioré les performances physiques et la composition du corps des participants.

Il n’y avait pas de différences entre les deux groupes concernant les masses soulevées. Concernant la composition du corps, la part de graisses a diminué de la même façon dans les deux groupes, et l’épaisseur des muscles a augmenté de la même manière dans les deux groupes.


Par conséquent, aucune différence significative n’a été observée entre les protéines de riz et celles de whey concernant l’adaptation à l’entraînement.

Lorsque les protéines végétales sont données à hautes doses, elles ont donc un effet comparable aux protéines animales ; la proportion de leucine semble jouer un rôle moins important lorsque les apports protéiques sont élevés.

6 vues0 commentaire