Des oméga-3 efficaces pour les végétariens

Des oméga-3 extraits de certaines algues seraient aussi efficaces que ceux du poisson.

Depuis la découverte des oméga-3 au début du XXème siècle, puis plus récemment de leurs très nombreux bienfaits pour le développement et dans la prévention de nombreuses maladies, la consommation d'oméga-3 a augmenté.


Problème : il existe deux formes d'oméga-3 dans la nature :

- ceux à chaîne courte que l'on retrouvent dans les végétaux (ALA) et

- ceux à chaîne longue que l'on retrouvent dans les poissons gras (EPA et DHA).

C'est l'EPA et le DHA qui sont les plus biologiquement actifs dans notre organisme.

En cas de manque, notre corps peut convertir l'ALA en EPA puis en DHA.


Malheureusement cette opération de conversion est très faible et ne permet pas à elle seule de bénéficier d'un statut en oméga-3 élevé dans le sang.

Cette problématique concerne en particulier les végétariens et les végétaliens dont l'apport en oméga-3 à longue chaîne est quasi-nul.

Néanmoins il existe certains végétaux pourvus en DHA, il s'agit d'algues et de micro-algues. En particulier l'algue rouge Crypthecodinium cohnii et la micro-algue Schizochytrium.

Ces oméga-3 à longue chaîne d'origine végétale existent maintenant en complément alimentaire depuis plusieurs années mais ne contiennent que du DHA et leur efficacité n'avait pas été aussi bien étudiée que celle des oméga-3 issus du poisson.


Des chercheurs de Harvard et de la clinique de Cleveland en Angleterre ont constaté que le DHA des algues diminue les facteurs de risque cardiovasculaire tels que les triglycérides sanguins ou le cholestérol.

Comme celui du poisson, il réduirait également les risques d'hypertension et l'inflammation.

Le DHA est capable de se transformer facilement en EPA dans l'organisme, nous gratifiant ainsi des deux acides gras d'importance.

On peut donc affirmer que les oméga-3 des algues représentent une bonne source pour les personnes végétariennes ou végétaliennes.

3 vues0 commentaire